Recherche dans le blog

Catégories
Paiement
Paiement sécurisé en toute confiance

paiement securise
Suivez-nous sur Facebook

Vos avantages client

 Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 6,00 € de remise !

Si aucun bouton à cliquer n’apparaît,
pensez à désactiver votre bloqueur de pub.

 Parrainez jusqu'à 5 amis, à leur première commande, ils bénéficieront chacun d'un bon de remise immédiate de 5€, et vous recevrez vous-même un bon de remise de 5€ à valoir sur votre prochaine commande.

Stabilisateur de gravier : tous les trucs pour bien poser des dalles alvéolées

Publié le : 23/01/2018 16:32:56
Catégories : Brico-déco

Tout savoir sur les stabilisateurs de gravier

Utiliser des dalles alvéolées gravier permet de réaliser une allée gravillonnée en se simplifiant la vie.
Cette technique est accessible aux particuliers sans connaissances particulières.
Elle permet d'obtenir une voie stabilisée et supportant même le passage de véhicules (à condition de choisir un modèle de dalle adapté à cette contrainte !).

Bien préparer l'emplacement et le fond de forme

Selon que l'allée sera piétonne ou devra supporter le passage de véhicules, il faudra décaisser plus ou moins profondément (les indications données dans cet article concernent le modèle Alveplac 2H30 de Jouplast : dalles doubles de 30 mm d'épaisseur, surface 1,87 m², résistance verticale 450 tonnes/m² quand alvéoles remplies) :

  • allée piétonne : décaisser le sol sur 15 cm, pour accueillir une couche de sable de 10 cm (puis épaisseur plaque = 30 mm et gravier en recouvrement = 15 à 20 mm)
  • zone circulable : dans ce cas, il faut retirer environ 30 cm par rapport au niveau fini souhaité : épandre 15 à 25 cm de gravier gros diamètre ou concassé en fond de forme, puis 4 à 6 cm de sable 

Plaque vibrante (dameuse) pour compacter le sol Bien compacter la zone décaissée avant d'apporter les matériaux (louer une plaque vibrante dameuse...).
Le non respect de cette étape peut remettre en cause l'efficacité des dalles.
Poser des bordurettes de chaque côté pour encadrer l'allée et bloquer les dalles.

La couche de sable est très importante, elle permet de protéger le géotextile fixé d'origine en partie basse des dalles.

Veiller à retirer tout cailloux ou débris (bois, verre...) pouvant endommager le film géotextile.
Bien niveler en éliminant le surplus, la surface du sable doit être lisse avant la pose.

Comment poser les dalles au sol

Une fois la surface du sable égalisée, il suffit de placer les plaques au sol.
Chaque plaque dispose d'un côté femelle (entaille en V) et d'un côté mâle (ergot protubérant).
Le côté femelle doit d'abord être au sol, puis le côté mâle vient se placer par au-dessus (l'ergot venant alors se fixer dans l'entaille opposée).

Stabilisateur gravier Alveplac 2H30

S'agissant ici de plaques doubles (astuce qui facilite le transport sur des palettes standards), il faut évidemment les ouvrir avant de les disposer au sol (et enclencher les ergots situés à la jointure pour bien solidariser les deux moitiés de dalles).
Le géotextile débordant tout autour de la dalle, il faut veiller à les faire chevaucher lors du rapprochement de deux dalles.

Découpe d'une dalle alvéolée gravier à la disqueuse (meuleuse) Le matériau constitutif des dalles étant du polypropylène (résistant aux UV et au gel), celui-ci se découpe facilement à l'aide d'une petite disqueuse par exemple.
Ceci permet d'ajuster facilement les plaques rectangles à la configuration du terrain.


Remplissage et finitions

La surface étant désormais couverte par les dalles, il faut maintenant les remplir à l'aide de gravier 5/15 mm maxi (prévoir environ 63 kg de gravier par m²).
Attention : ne jamais rouler avec un engin sur les dalles non remplies sous peine de détériorer les alvéoles !

Remplissage de la dalle alvéolée gracier Alveplac

Remplir celles-ci avec le gravier et recouvrir l'ensemble de la surface de 1,5 à 2 mm supplémentaires afin de garantir la performance de l'installation (+ aspect visuel meilleur).
Il est possible de damer légèrement pour s'assurer du bon tassement.

L'allée est désormais praticable : facile d'accès pour des talons hauts, une poussette ou un vélo !
Grâce à la porosité maximum assurée par les graviers et le géotextile, l'eau de pluie s'infiltre rapidement évitant la formation de flaques en surface.

Témoignage utilisateur sur le stabilisateur gravier

Parce que rien ne vaut l'expérience du terrain, voici le témoignage de Monsieur J. à Morancé (dans le Rhône), qui nous a très gentiment transmis un véritable reportage photographique de l'installation qu'il a réalisée en janvier 2018.
Le texte est ici intégral sans retouche, avec simplement quelques remarques : comme l'indique d'ailleurs M. J., l'ajout d'un géotextile est superflu puisque déjà intégré aux dalles (quoique il protégera ce dernier puisqu'il n'y a pas eu de couche de sable étalée) et le recouvrement conseillé par le fabricant est supérieur à celui pratiqué par M.J. (15-20 mm au lieu de 2 mm) :

Le projet :

Stationnement d'un camping car sur une place stabilisé avec des dalles alvéolées gravier "Il s’agissait de réaliser une allée-parking pour un Camping car (résultat final ci-contre : note du webmaster) :

Les contraintes sont fortes : poids et déformation avec les manœuvres des roues. J’avais pratiqué sur du remblai normal bien tassé mais les allées et venues et le tournage des roues avaient creusé rapidement.

Ce procédé des plaques a été choisi pour des raisons esthétiques, par son coût par rapport au béton, et pour sa facilité de mise en œuvre.

L’aire de béton a été écartée pour les raisons esthétiques évoquées, mais aussi pour permettre le drainage des sols sur terre argileuse sous les véhicules. Le gravier permettant un écoulement et pénétration des eaux dans le sol.

La forme du parking devait épouser un tabouret d’eau et les limites du parking existant.

Une légère couche de sable aurait surement permis un travail plus rapide que sur le granulat de sous couche que j’avais (pas cher), mais très sincèrement cela n’a pas posé problème.

Les phases :

1) Décaissement de la pelouse je souhaitais que l’allée finie soit à une hauteur très peu supérieure à la pelouse.

Décaissement de la zone

2) Pose de sous couche avec du granulat de recyclage. Sincèrement du gravier plus homogène et sans gros granulat aurait été meilleur, mais au départ je pensais laisser en l’état

Sous-couche pour la fond de forme

3) Pose de bordures pour délimitation (3.80€ le ml), directement dans le granulat. Elles ne bougent pas au passage.

Pose d'un géotextile au sol 4) Pose d’un géotextile que je possédais.
Assez superflu car double emploi avec celui des plaques.
Mais je l’avais en stock et avec ce granulat cela assurait encore une protection..

5) Pose des plaques. Facile avec la petite meuleuse, même pour les découpes arrondies ou autour du tabouret. Bien penser à mettre la première plaque dans le bon sens pour faciliter l’accrochage. (J’ai fait le contraire on y arrive quand même, mais pourquoi faire compliqué quand ça peut être plus simple) Les plaques sont un peu souples et épousent les modifications légères du sol.

Découpe des dalles alvéolées à la disqueuse

6)      Remplissage avec du gravier couleur régionale. Mettre à peine 2 mm au dessus des plaques sinon on perd le bénéfice du rôle essentiel des plaques, car le gravier se déplace sous les roues aux manœuvres. Alors qu’avec la hauteur adaptée c’est impeccable, même après plusieurs entrées et sorties."

Remplissage des dalles alvéolées avec du gravier

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)