Recherche dans le blog

Catégories
Paiement
Paiement sécurisé en toute confiance

paiement securise
Suivez-nous sur Facebook

Vos avantages client

 Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 3,00 € de remise !

Si aucun bouton à cliquer n’apparaît,
pensez à désactiver votre bloqueur de pub.

 Parrainez jusqu'à 5 amis, à leur première commande, ils bénéficieront chacun d'un bon de remise immédiate de 5€, et vous recevrez vous-même un bon de remise de 5€ à valoir sur votre prochaine commande.

Que faire en mars au potager ?

Publié le : 01/03/2018 09:27:05
Catégories : Agenda

Mars : le début du printemps au potager

En mars le sol commence à se réchauffer, c’est le retour du printemps, les premiers semis en pleine terre peuvent commencer.
Dans quelques mois, vous serez largement récompensé(e) en fruits et légumes lors de vos récoltes...
Mais pour l'instant, pensez à protéger vos cultures en les mettant sous abri, ou en déployant un voile qui préservera vos semis des gelées tardives...

Quel travaux réaliser en mars au potager ?

  1. Planter : fraisiers, échalotes, pommes de terre
  2. Semer en pleine terre : fèves et pois
  3. Semer sous abri froid : carottes, salades et poireaux
  4. Semer au chaud : tomates et aubergines
  5. Diviser les aromatiques

A planter en mars

C’est le bon moment pour planter les bulbes potagers comme l’échalote, l’ail, et les oignons de toutes sortes.
Attention au sol qui ne doit pas trop retenir l'eau (sinon planter en planches surélevées).

Asperges

Idem pour les variétés précoces d’asperges : ce légume n'aime pas non plus les excès d'eau, donc il vaut avoir mieux un sol sableux pour espérer faire de belles récoltes !
En revanche, il est très gourmand en engrais, donc penser à enrichir le sol à l'avance, puis à fertiliser ensuite en cours de culture.
Les griffes s'installent tous les 60 cm environ sur la ligne (1,20 m entre chaque ligne).

Dès que le sol est suffisamment chaud, il faut planter les pommes de terre primeurs.
Le mois précédent la plantation, il est important de les faire pré-germer.
Le sol devra aussi avoir été bien ameubli et il est possible d’ajouter un engrais de fond.
Les distances de plantation sont de 40 cm sur le rang et de 60 cm entre les rangs (bien positionner le germe vers le haut, évidemment).
Mettre un voile de forçage si besoin en cas de gelées nocturnes.

Plantation de pommes de terre

Il est possible aussi de planter des fraisiers, même si l'automne est en général conseillé (pour pouvoir récolter dès l'année suivante).
La distance à respecter est de 20 à 30 cm sur la ligne pour que les pieds aient suffisamment d'espace pour bien se développer.
Penser aussi à pailler le sol afin de maintenir suffisamment d'humidité pour l'été.

A semer en pleine terre

Semez en pleine terre les fèves si vous habitez dans les 3/4 nord de la France.
Faire un sillon d'environ 5 cm de fond dans la terre pour y déposer les graines, recouvrir de terre et arroser (semis direct en place).
Attention aux pucerons noirs qui en raffolent ! Il vaut mieux prévoir le savon noir dès le départ...

Semer aussi les pois primeurs (et butter les pois semés le mois précédent), le cerfeuil... hors période de gel.

Semer sous abri froid

Mars se prête au semis sous abri froid des espèces suivantes : radis, choux hâtifs, carottes, navets hâtifs, poireaux, carottes, épinards, betteraves… 

L'abri pourra être :

  • un châssis de culture : constitué en général de parois pleines en bois (voire en plaques de béton), il est recouvert par un cadre de bois enchâssant une vitre (verre ou polycarbonate) afin de capter les rayons du soleil (il faut d'ailleurs penser à l'entrouvrir lors des belles journées car la température monte rapidement du fait du volume limité); on peut l'acheter ou le construire soi-même

Châssis de culture pour légumes

  • une "chenille" : il s'agit de tiges métalliques arquées sur lesquelles on vient placer un film plastique, en général retenu par des ficelles (si on utilise des tiges à boucles), ou lesté par des boudins de sable (sacs en tissage synthétique); il est un peu plus facile de gérer la température car le volume d'air est plus important que sous un châssis (il suffit de relever le film latéralement pour bien ventiler

    Chenilles de culture (arceaux avec bâches plastique)
  • un tunnel de jardin : plus onéreux surtout si on souhaite avoir de la qualité (oubliez les modèles bas de gamme en tube de 20 ou 25 mm qui seront détruits au premier coup de vent), c'est aussi la solution la plus polyvalente (peut servir à hiverner des plantes de décembre à début mars par exemple) et la plus confortable à l'usage (beaucoup moins de risque de griller les plantes que les précédentes, permet de travailler debout etc...)

En échelonnant les dates de semis, cela permet d'avoir des récoltes étalées sur plusieurs semaines .

Les semis au chaud

Ceci concerne les représentantes de la famille des Solanacées (tomates, piments, aubergines) ainsi que les concombres (cucurbitacées).
De par leur origine géographique, ces plantes ne peuvent pas être multipliées dans un simple abri froid.
En effet, même si les plantules ou jeunes plants ne mourront pas en cas de rafraîchissement, ce stress affectera leur croissance ultérieure et elle ne donneront rien.
Il faut véritablement les semer à chaud :

  • soit à l'intérieur d'une habitation (en mini-serre par exemple, ou dans une pièce chauffée et suffisamment lumineuse)
  • soit en équipant une serre de jardin (serre verre ou tunnel plastique) d'une installation de chauffage au sol

Il existe un système très efficace de chauffage de tablette qui consiste en un cordon électrique chauffant, qu'on vient placer en zigzag sur un tamis constitué de pièces plastiques à emboîter (écarteurs et raidisseurs).
En écartant plus ou moins les spires, on définit la puissance de chauffe, celle-ci étant régulée par un thermostat grâce à un capteur placé au niveau de la tablette.
Ce matériel professionnel, mais simple d'installation pour des amateurs, permet de maintenir des terrines de semis (ou des plaques alvéolées) à une température idéale pour ces espèces.

Tablette professionnelle équipée d'un cordon chauffant pour la multiplication

La division d'aromatiques 

Mars est aussi la bonne époque pour multiplier par division de touffe les plantes aromatiques et condimentaires, telles que que la ciboulette, l’estragon, le thym, la menthe, la rhubarbe...
C'est certainement le mode de propagation le plus facile à effectuer, et qui permet d'obtenir des plantes absolument semblables aux pieds-mère (multiplication végétative), alors pourquoi s'en priver !?

Feuilles de rhubarbe

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)