Recherche dans le blog

Catégories
Paiement
Paiement sécurisé en toute confiance

paiement securise
Suivez-nous sur Facebook

Vos avantages client

 Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 6,00 € de remise !

Si aucun bouton à cliquer n’apparaît,
pensez à désactiver votre bloqueur de pub.

 Parrainez jusqu'à 5 amis, à leur première commande, ils bénéficieront chacun d'un bon de remise immédiate de 5€, et vous recevrez vous-même un bon de remise de 5€ à valoir sur votre prochaine commande.

Culture pomme de terre

Publié le : 08/03/2018 12:25:01
Catégories : Végétaux

Quelle variété de pomme de terre choisir ?

La pomme de terre originaire d’Amérique du sud fait partie des légumes incontournables du potager.
Il en existe environ une centaine de variétés sur le marché.

Différentes variétés de pommes de terre sur un étal

On peut obtenir une récolte en 70 à 90 jours (selon climat) pour les variétés les plus précoces, et jusqu’à 150 jours pour les pommes de terre de conservation.

Parmi toutes les variétés on pourra choisir selon leur précocité, leur saveur, leur rendement, la forme du tubercule, la couleur de peau, leur conservation et évidemment... leur utilisation culinaire.
Voici un lien vers un site de référence pour comparer les variétés et choisir celle(s) qui correspond à votre besoin.

Planter les pommes de terre

  1. Préparer le sol
  2. Effectuer la plantation
  3. Butter les pommes de terre
  4. Traiter si nécessaire
  5. Récolter

1 préparation du sol :

La pomme de terre apprécie les sols légers, assez profonds et riche en nutriments.
Il est notamment nécessaire d’enrichir la terre avec un engrais complet riche en potasse.
La pomme de terre est en effet la culture la plus consommatrice de cet élément : le rendement en tubercule sera inférieur en cas de manque.
D'autre part, pour obtenir une bonne qualité, il faut préférer un engrais sulfaté, tel que le Patentkali, plutôt qu'un chlorure de potasse.

Engrais patentkali pour pommes de terre

Le sol devra aussi être bien travaillé en profondeur (30 cm), sans laisser de grosses mottes.
L'exposition doit être ensoleillée.
NB : la culture de la pomme de terre est ainsi intéressante pour le plan d’assolement, en effet elle ameublit le sol en profondeur et rend le sol propre.

En terme d'alliances végétales, la pomme de terre voisine sans problème avec les fèves, pois, ail, le céleri, les choux et les haricots ainsi que le  maïs et le potiron.
En revanche, elle n'apprécie pas concombres, cornichons, oignons et tomates.

2 effectuer la plantation

Lorsque le sol est suffisamment réchauffé en profondeur, et que les gelées se sont éloignées (température du sol d'au moins 10 degrés), procéder à la plantation.
Ce qui signifie pas avant le 15 mars pour les régions précoces à climat doux ; plus tard pour les autres régions (ou plus tôt pour les jardiniers  qui possèdent une serre ou un tunnel).

Lors de la plantation, tracer un sillon dans lequel placer les tubercules à 5 cm de profondeur, en dirigeant le germe vers le haut.
Il existe des plantoirs à pommes de terre spéciaux pour déposer les tubercules au sol sans se pencher en permanence...
Espacer de 40 centimètres sur le rang et de 60 centimètres entre les rangs.

3 butter les pommes de terre

Lorsque le feuillage atteint 15 à 20 cm de haut, remonter la terre autour des pieds afin de constituer une butte.
Cette action favorise la formation des tubercules et l’écoulement de l’eau; penser à renouveler l’opération régulièrement pour maintenir les buttes.

Buttes de pommes de terre

Côté entretien, quelques binages seront nécessaires pour enlever les mauvaises herbes qui se développent entre les rangs.
L'arrosage se fera de préférence le soir, surtout sans mouiller le feuillage (pour éviter l'apparition de maladie).
Les pommes de terre ne doivent pas manquer d'eau pendant une période prolongée.
On peut aussi pailler le sol pour éviter qu'il ne sèche trop vite.

4 Traiter si nécessaire

En cas de période favorable au développement des maladies, surveillez l’apparition du mildiou.
Cette maladie redoutable, causée par un champignon, se développe très rapidement en cas de conditions atmosphériques chaudes et humides.
C'est pourquoi il faut inspecter la culture régulièrement et surtout traiter préventivement quand le temps est favorable à la maladie.

Bouillie bordelaise pour traiter les pommes de terre
On utilisera alors de la bouillie bordelaise (sulfate de cuivre), produit traditionnel utilisable en Agriculture biologique.
Le cuivre bloque la germination des spores de champignons, l'empêchant de coloniser la plante.

Le Métirame est une autre molécule efficace, mais son utilisation par les particuliers sera interdite à partir du 1er janvier 2018.

Les cultures de pommes de terre sont aussi sensibles aux attaques des doryphores.
Ce coléoptère, facilement identifiable par son dos rayé de jaune et noire, est friand des feuilles.
En cas de forte attaque, il est capable de défolier complètement une culture.
La lutte peut se faire en utilisant du Decis Jardin (produit qui sera lui aussi interdit le 1er janvier 2018).

5 Récolter

La récolte (à la fourche-bêche) pourra commencer dès le mois de mai/juin (pour les variétés précoces plantées en février/mars) et se prolongera jusqu’en septembre.
Les pommes de terre primeurs seront récoltées avant leur maturité, et se consomment rapidement car elles ne se conservent pas.

Pour les pommes de terre de conservation, il faut attendre que les feuilles soient complètement fanées.
En fonction des dates de plantation et des variétés, vous pourrez consommer des pommes de terre de juin à l’hiver.

Pour conserver les tubercules, il faudra stocker la récolte dans un local frais, aéré, sec et à l’abri de la lumière.

Récolte des pommes de terre

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)