Recherche dans le blog

Catégories
Paiement
Paiement sécurisé en toute confiance

paiement securise
Suivez-nous sur Facebook

Vos avantages client

 Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 6,00 € de remise !

Si aucun bouton à cliquer n’apparaît,
pensez à désactiver votre bloqueur de pub.

 Parrainez jusqu'à 5 amis, à leur première commande, ils bénéficieront chacun d'un bon de remise immédiate de 5€, et vous recevrez vous-même un bon de remise de 5€ à valoir sur votre prochaine commande.

Comment semer les légumes : toutes les techniques

Publié le : 24/01/2018 17:18:26
Catégories : Plantation

Pourquoi choisir le semis ?

Le semis est un mode de propagation économique et qui permet de bénéficier à la fois de nouvelles variétés issues de la recherche agronomique, ou de recourir à des variétés anciennes ou locales.
Le nombre important de variétés disponibles assure de pouvoir s'ajuster à son sol et climat, et ainsi d'établir un plan d'assolement pertinent.

Le semis au potager : graines dans la main

Comment bien gérer ses approvisionnements en graines ?

Une fois que vous avez planifié vos rotations de cultures sur l'année, il vous faut choisir pour chaque espèce quelle(s) variété(s) vous souhaitez semer, en fonction de vos goûts, ainsi que du sol et du climat local.
Ensuite, selon la surface de votre potager, il faut estimer la quantité de graines nécessaire pour chaque variété pour pouvoir passer commande.

Idéalement, il serait bon d'utiliser toutes les semences dans l'année, mais à moins d'avoir un grand terrain, c'est rarement possible.
Heureusement, de nombreuses espèces légumières peuvent se conserver plus d'une année car leur faculté germinative s'étale sur plusieurs saisons.
Ceci vous permettra de ne pas risquer de jeter des graines faute d'avoir tout semé.

Semences de légumes

Lors de vos achats de graines potagères, consultez les informations indiquées au dos du sachet :

  • l’époque de semis
  • le mode de semis recommandé (soit en terrine, en ligne, en poquet, ou à la volée)
  • la densité de semis (nombre de graines pour une surface donnée)
  • les conseils de culture, pour savoir exemple si l’on peut semer en place, faire un repiquage, ou s’il s’agit de plantes frileuses à semer en serre ou sous châssis...

Comme le dit à juste titre Gilles Dubus, producteur bio, dans son blog, il manque souvent l'information de la profondeur de semis.
C'est pourquoi je place ici en le remerciant le lien vers son tableau de distance et profondeur de semis des principaux légumes

Tout savoir sur les différentes techniques de semis

1/ le semis en ligne :

Le semis en ligne est le plus couramment pratiqué, notamment pour les carotte, radis, épinards, certaines salades, cresson, navet, salsifis, panais...
Il permet de rationaliser la structure du potager et ainsi d'en faciliter l’entretien, notamment lors du désherbage, ou de l’éclaircissage d’un semis trop dru.

Commencez par bien ameublir le sol en passant la griffe, égalisez et retirez les éléments grossier du terrain à l’aide  d’un râteau, tendez un cordeau, et avec une serfouette (ou l’extrémité d’un manche d’outil) tracez un sillon. 

Semis en ligne au potager

La profondeur du sillon doit être proportionnelle à la grosseur des graines ( plus les graines sont fines, moins elles devront êtres enfouies). Répartissez régulièrement les graines dans le sillon, et recouvrez les d’une fine couche de terre (ou mieux, de terreau).
N’oubliez pas de plomber (tasser) légèrement la terre puis arroser avec un jet très fin.

Il est aussi possible d'utiliser un semoir professionnel pour gagner du temps et travailler avec précision...

Semoir professionnel de précision

2/ le semis en poquet :

Le semis en poquet est utilisé pour des plantes à plus grand développement tel que les haricots, les pois, les melons, les courgettes …

Pour le travail du sol on procède de la même façon que pour le semis en ligne :

  • on tire un cordeau au long duquel on fait des trous à des distances déterminées selon le type de plantes
  • déposer trois à cinq graines par trou
  • recouvrir, tasser, puis arroser en pluie fine.

Dessin ancien de melon

3/ le semis en terrine :

Cette technique est surtout utilisée pour les semis précoces et souvent pour les plantes frileuses (tomates, aubergines...).
Elle nécessite une étape intermédiaire de repiquage des jeunes plantules en godet ou en pot, avant la plantation finale.

Les terrines (sorte de récipient rectangulaire en plastique ou terre cuite) seront remplies de façon uniforme d’ un terreau spécial semis (terreau à structure très fine qui facilitera la germination).
Tassez  légèrement , puis effectuez votre semis en répartissant les graines de façon uniforme et recouvrez les graines d’un peu de terreau (l’épaisseur sera proportionnelle à la grosseur des graines).
Tassez et arrosez en pluie fine.

Terrine de semis (bac à semis) en matière plastique noire

Remarque : dans le cas de grosses graines (ça n'est pas spécifique au légumes), il est aussi possible de déposer une fine couche de vermiculite en surface afin d'éviter la fonte des semis. Ceci limitera également la possibilité d'installation de mousses ou d'herbes indésirables, en assainissant la surface du terreau.
Les grosses graines peuvent aussi être semées dans des plaques alvéolées.

Plaque alvéolée pour semis et bouturage

Placez ensuite la (les) terrine(s) dans un endroit chaud et lumineux, tel qu'un tunnel plastique (serre de jardin).
Dans ce cas, il faut placer une chenille plastique sur les terrines pour pouvoir multiplier "à l'étouffée" (ceci évite aux plantules de sécher).
Vous pouvez aussi installer un chauffage de sol (câble électrique spécial avec thermostat régulateur) pour procurer une chaleur de fond et favoriser l'enracinement.
Attention à aérer régulièrement pour éviter les pourritures ! (et de plus en plus au fur et à mesure que les plantules poussent pour les acclimater à l'air ambiant).

Faute de serre, vous pouvez aussi utiliser une mini-serre pour semer bien au chaud à l'intérieur de la maison...

Mini serre pour semis de légumes

4/ le semis à la volée :

Le semis à la volée est une méthode que l’on utilise pour des plantes qui resteront en place tel que persil, mesclun… , ou pour des plantes semées en pépinière sous châssis comme les choux, certaines salades… et qui devront êtres repiquées.

Il faut travailler le sol de la même façon que pour le semis en ligne ou en poquet, une fois obtenu un lit de semence correct, semer les graines à la volée, recouvrir, tassez légèrement, puis arroser en pluie fine.

Comment entretenir les semis ?

Comme pour toutes les jeunes plantes, une surveillance de l’arrosage est impérative.
Eviter les arrosages trop copieux qui favoriseront l’apparition de fonte de semis.
A l’inverse, ne jamais laisser sécher les semis : un stress hydrique serait fatal aux jeunes plantules !

Pour les semis en place, désherber régulièrement afin d’éviter la concurrence entre les jeunes plantules et les herbes indésirables (adventices).
De même, un éclaircissage sera à faire lors de semis trop dru, ou simplement pour favoriser les plantes les plus vigoureuses.  

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)